Interdiction des lampes fluorescentes

Les techniques d’éclairage modernes contribuent énormément à la durabilité. C’est la raison pour laquelle les sources lumineuses polluantes et peu efficaces ont été et vont être progressivement retirées du marché européen dans le cadre de la directive RoHS et du règlement sur l’écoconception. La vente de lampes fluorescentes compactes et de lampes fluorescentes circulaires T5 est interdite depuis février 2023. Depuis août 2023, les lampes fluorescentes linéaires T5 et T8 sont interdites et depuis le 1er septembre 2023, les lampes halogènes (G9, G4 / GY6,35) ne peuvent plus être mises sur le marché européen.

Pour le consommateur, l’interdiction s’accompagne d’avantages immédiats : comparés aux luminaires équipés de lampes fluorescentes de 38 mm avec un ballast conventionnel, les luminaires à LED modernes avec lumière du jour et détecteur de présence affichent une consommation d’énergie 80 % moins élevée. Les luminaires à LED se démarquent des luminaires fluorescents par un guidage de la lumière bien meilleur et une durée d’utilisation nettement plus longue. Sur le lieu de travail, le gain d’intensité lumineuse est de l’ordre de 20 % pour un flux lumineux identique. La conversion est subventionnée à hauteur de 30 % des coûts d’investissement.

Modification de la directive européenne 2011/65/UE
La directive RoHS de l’Union européenne encadre, entre autres, l’utilisation de mercure dans les ampoules. Le règlement sur l’écoconception vient compléter cette directive : il limite la vente d’ampoules à faible efficacité énergétique. Au printemps 2022, la Commission européenne est revenue sur les exceptions définies dans l’annexe III de la directive. Les répercussions sur l’entretien des bâtiments sont conséquentes, puisqu’une grande partie des édifices publics sont toujours équipés d’ampoules au mercure. Les facility managers se tournent désormais vers la vaste gamme d’ampoules de substitution sans mercure proposées par les fabricants de lampes. La prudence est toutefois de mise : de nombreux électriciens proposent d’adapter les luminaires pour utiliser des ampoules retrofit. Or, une telle modification du luminaire entraîne la perte systématique de la certification CE. Difficile alors de savoir à qui incombe la responsabilité en cas d’éventuels dommages corporels ou matériels. Le passage aux ampoules LED retrofit altère forcément le rayonnement du luminaire. Sur les lieux de travail en particulier, les luminaires, qui dépassent les valeurs limites de luminance et les limites UGR, ne peuvent plus être utilisés pour l’usage prévu. Le passage au retrofit ne donne pas non plus droit à des subventions.

Une autre solution consiste à miser sur les nouveaux luminaires à LED. L’efficacité maximale ainsi obtenue permet de respecter l’exigence normative induite par la nature du lieu de travail. Depuis décembre 2021, la norme d’éclairage applicable aux lieux de travail, dans sa version révisée, impose des exigences d’éclairement pour certaines bien plus contraignantes. Qui plus est, des niveaux d’éclairage nettement supérieurs pour les travailleurs âgés et des éclairements cylindriques accrus pour le rythme circadien des employés ont été définis avec davantage de précision, de sorte que tout concepteur d’éclairage peut désormais les planifier. Sans compter la possibilité de rehausser la qualité de la lumière grâce aux luminaires présentant un IRC 90, désormais disponibles partout.

Interdiction progressive des sources lumineuses en bref

Subventions


Plusieurs pays octroient des subventions pour le remplacement des lampes fluorescentes par des variantes à LED. Le but est de faciliter la transition vers la technologie LED économe en énergie pour les entreprises, les établissements publics et les ménages dans le but de réaliser des économies sur les coûts et l’énergie devenue si précieuse. En Autriche, la conversion est subventionnée à hauteur de 30 % des coûts d’investissement. Il est à noter que le passage à la technologie LED Retrofit ne donne droit à aucune subvention.

Subventions Autriche :
Systèmes à LED en intérieur <20 kW
Passage aux LED pour l’éclairage extérieur, éclairage intérieur ≥ 20kW

Subventions Allemagne :
BAFA - Aide fédérale pour les bâtiments efficaces (BEG)
BMU Programme de subvention pour la rénovation de l'éclairage intérieur dans les établissements municipaux

Subventions Suisse :
Programmes de subventions pour éclairage énergétiquement efficace